La neuvième nuit, nous passerons la frontière

Marcel Bozonnet invite à une réflexion sur l’identité du déplacé. Le Couloir des exilés, essai de l’anthropologue Michel Agier, est le point de départ du spectacle. Pourquoi celui qui bouge dérange-t-il plus que celui qui reste  ? Ce duo pour un comédien, «  L’Homme sur la frontière  », et une danseuse, «  La Migrante  », confronte le rêve d’un monde sans frontière à la violence de l’exil. Dans l’espace ouvert, le grain des voix résonne et se confronte à la puissance du krump, danse née à Los Angeles dans les années 90, très spectaculaire et motivée par une rage intérieure. Des textes littéraires de Bertolt Brecht, Atiq Rahimi et d’autres, ouvrent sur la fiction. Le documentaire et le conte s’unissent alors dans la forme théâtrale pour tenter de renverser les points de vue sur l’étranger, le réfugié, le migrant.
(source : Maison des Métallos)


En partenariat avec la MC93-Bobigny

Pour en savoir plus et réserver vos places...

 

 
 
s'identifier