CASNAV de l’académie de Créteil

  Accueil > Les élèves allophones > S’informer > Le fonctionnement des UPE2A

Le fonctionnement des UPE2A

04 / 07 / 2017

Dans le 1er degré

Il n’est pas préconisé de modèle unique de fonctionnement pour l’Unité Pédagogique pour Elèves Allophones Arrivants (UPE2A), mais quelques principes pédagogiques doivent cependant être respectés (circulaire n° 2012-141 du 2-10-2012) :

- l’inscription de l’élève dans une classe ordinaire, le critère d’âge étant prioritaire (un à deux ans d’écart avec l’âge de référence de la classe concernée maximum) ;

- l’enseignement de la langue française comme discipline et comme langue instrumentale des autres disciplines qui ne saurait être enseignée indépendamment d’une pratique de la discipline elle-même ;

- au cours de la première année d’accompagnement par l’UPE2A un enseignement intensif du français d’une durée hebdomadaire de 9 heures minimum dans le premier degré est organisée avec des temps de fréquentation de la classe ordinaire où l’élève est inscrit.

Sauf situation particulière, la durée de scolarité d’un élève dans un tel regroupement pédagogique ne doit pas excéder l’équivalent d’une année scolaire. L’objectif est qu’il puisse au plus vite suivre l’intégralité des enseignements dans une classe du cursus ordinaire avec, le cas échéant, un dispositif plus souple d’accompagnement.

Au delà de cette première année d’accompagnement :
- l’élève peut bénéficier d’un soutien linguistique l’année suivante ;
- outre l’accompagnement spécifique en UPE2A, si la maîtrise du français reste insuffisante, l’élève peut bénéficier de toutes les mesures d’aide et de ressources adaptées à ses besoins pour progresser et atteindre un niveau suffisant, compatible avec les exigences des enseignements délivrés dans la classe ordinaire.

Des dispositifs d’aide ou d’accompagnement personnalisé et l’accompagnement éducatif sont des leviers pour aider ces élèves à acquérir une autonomie linguistique.